Êtes vous prêt pour un nouveau challenge ?

Dans un monde incertain, nous devrons nous adapter et remettre en question nos certitudes et habitudes. L’entreprise peut être contrainte de redéfinir son organisation et vous pourriez être obligé de quitter votre entreprise ou de votre propre initiative vous orienter dans un nouveau projet professionnel ou orientation.

Nous sommes souvent de bons conseils pour les autres. Mais lorsque l’on se lance seul la traduction de nos priorités personnelles peut rester flou. Notre environnement proche, notre mode de fonctionnement, notre cadre de référence peuvent freiner cette démarche.

Nous vous conseillerons lorsque la motivation est suffisamment forte d’être accompagné par un Coach ou une structure pouvant par son expertise vous faire gagner du temps.

Mais avant de vous lancer, quelques conseils pour mobiliser tout vos atouts afin de créer des opportunités ?

« Derrière chaque difficulté, il y a une opportunité de se réaliser différemment, de construire un autre projet ou de donner un autre sens à sa vie.
Il s’agit d’un état d’esprit que nous vous encourageons à travailler et à vous approprier. »

Vous pouvez développer et renforcer votre projets en suivant ,par exemple, les 10 étapes suivantes :

  1. Comprendre la logique de son parcours
  2. Identifier ses forces et faiblesses
  3. Revivre ses victoires et réussites
  4. Comprendre sa personnalité 
  5. Prendre conscience de son potentiel
  6. Traduire ses rêves et les projeter
  7. Mettre en place un plan d’action
    stratégique et opérationnel ciblé
  8. Définir des actions ciblées auprès d’interlocuteurs en relation avec votre projet.
  9. Créer et développer votre réseau.
  10. Analyser les résultats avec efficience 

Mais vous pouvez aussi utiliser la solution d’accompagnement , l’outplacement :

Souvent pris comme une sanction, il peut être une véritable opportunité pour se réinscrire dans un nouveau poste ou se réorienter professionnellement.

L’activité professionnelle a une part importante dans la réalisation de chacun et représente un élément important de son équilibre, financier, social, appartenance à un groupe.

Lors de cette rupture avec l’entreprise, le choc peut être violent, engendrant des niveaux de stress différents en fonction de chacun. L’outplacement par sa structuration permet de prendre du recul et de mieux gérer ses angoisses. Nous ne sommes pas tous égaux face au stress.

Cet accompagnement permet de vous donner la possibilité de trouver un nouveau poste en fonction de vos besoins et de vous réaliser. L’outplacement par sa méthodologie et son processus offre des perspectives différentes et rapides.

Une autre solution est l’accompagnement en utilisant le Coaching Individuel

Le Coaching Individuel est un accompagnement personnalisé dont l’objectif sera de développer à la fois votre potentiel personnel et votre savoir-faire dans le cadre d’objectifs professionnels. Cela passera par la compréhension des besoins et objectifs puis par la prise de conscience et appropriation du changement.

Lorsque l’on se trouve en phase de questionnement, l’essentiel est d’éviter de rester seul. Cette situation peut induire du stress, nous empêchant de prendre des décisions, d’agir, de se concentrer.

La situation actuelle liée aux incertitudes va impacter notre vie personnelle et professionnelle, savoir s’entourer, créer du réseau est plus que nécessaire pour faire face au changement… ..la proximité a du sens.

Changer d’orientation, se réinscrire dans un nouveau projet, développer ses compétences, clarifier ses besoins, utiliser l’ensemble de son potentiel, .. nos experts de Expert Consulting possèdent la double compétence coach et recruteur pour vous accompagner dans ce changement…

En savoir plus…

www.extend-consulting.com

Extend Consulting
E-coaching solution efficace

Construisez son projet professionnel ? Comment ? pourquoi ?

Pourquoi est ce important de construire son projet professionnel.

Les enjeux économiques et autres orientations nous obligent à être réactifs mais surtout à développer beaucoup de polyvalence. Notre capacité à réagir positivement dans ces changements majeures nous permet de nous épanouir et réaliser pleinement nos projets professionnels.

Nous vous encourageons à être acteur de votre projet professionnel, en définissant vos prérogatives personnelles sans vous laisser porter par des opportunités qui ne vous correspondrez pas.

Quelques conseils pour améliorer votre stratégie 

Définir quelles sont mes forces et faiblesses ? 

Évaluer avec objectivité vos points forts et vos points à améliorer. S’il vous manque un critère incontournable et inaccessible, inutile d’insister. En revanche, dans les autres cas, posez vous la question !

  •  Quelle est votre marge de manœuvre ?
  • Avez vous un point fort qui peut compenser un point faible ?
  • Pouvez vous envisager une formation, pour compenser une lacune ?
  • Dans quel délai ?

Définissez un positionnement :  Comment voulez vous être perçu par chacune des cibles. Le Personal Branding est un très bon outil pour clarifier vos atouts, perspectives et besoins. Votre positionnement doit être explicite. Veuillez aussi à ce qu’il soit cohérent avec ce que vous êtes.

Élaborez un plan d’action : Comment organiser mon projet professionnel. Dans quel mode de communication suis je le plus efficace et à l’aise

Quel calendrier : Fixez vous un calendrier. Sans timing, nous avons du mal à respecter nos engagements.

Outils : le Cv et lettre de motivation restent le premier contact avec vos interlocuteurs recruteurs, dirigeants,.. (soignez la forme,…) En effet, nous ne rappellerons jamais assez, votre CV et LDM doivent susciter l’intérêt. Ils nous permettent de préparer notre rencontre, ils doivent être clairs, précis, en lien avec la demande… et recherche.

Comment être informé sur les postes à pourvoir ?

« 54% des recrutements ne sont pas visibles sur le marché.« 

 Adopter une stratégie proactive en clarifiant votre objectif professionnel :

Aprés avoir clarifié vos cibles, sollicitez votre réseau personnel (entourage personnel, familial, amical,…) professionnel (réseau club, associatifs,..) favorisant la cooptation.

Multipliez les échanges et les contacts (entretiens d’information avec des personnes occupant les fonctions que vous visez, rencontrez les lors de salons, associations ou regroupements professionnels). Contactez les cabinets de recrutement, envoyez vos cv…

Vous pouvez aussi déposer votre cv sur notre site, @extend-consulting.com

Instruisez vous et lisez régulièrement la presse : économique, nationale, spécialisée, quotidienne….

Les outils “réseaux” : Utilisez les réseaux tels que LinkedIn,… pour échanger et diversifier votre réseau et atteindre les interlocuteurs ciblés.

Votre première ressource :   VOUS !!!! 

Prenez soin de vous…. Faites du sport, activité en plein air, mais bougez !!!!

Pourquoi est ce important ? A votre avis !!!! 

Vous pouvez nous suivre aussi sur notre Blog http://www.blog.chasseur.de.tetes.extend-consulting.com/

Merci,

Pierre Marie Tixier 

Directeur Associé Extend-consulting 

www.extend-consulting – Recrutement – Coaching – Formation – Outplacement

Comment procéder à la transformation des entreprises ? Qu’est-ce que le leadership ?

Le Papillon Bleu, ou la transformation en entreprise de nos jours

Comment procéder à la transformation des entreprises ? Qu’est-ce que le leadership ? C’est en voulant répondre à ces questions que Change The Work est allé à la rencontre de Joël ARMARY, Philippe BUISSON et Frédéric VERRIMST lors d’un échange à la Filature. Zoom sur le Papillon bleu, leur livre sur les transformations en organisation.

Pourquoi ce livre porte un nom aussi biologique et naturel ?

Car le papillon représente l’insecte de la transformation : la chenille devient papillon en passant par l’étape de la chrysalide, l’étape de la transition.

Pourquoi bleu ?

Pour illustrer à la fois une couleur douce et océanique mais également pour illustrer le morpho bleu, beau papillon de la transformation.
Quand transformation rime avec évolution
Transformer les entreprises n’est pas chose facile. “Ce livre n’a pas pour vocation d’apporter la vérité pure et dure” selon les co-auteurs. Toutefois, il se décompose en trois grandes parties : le principe de la transformation et la nature, le design thinking et la trilogie des relations. Bien que la transformation soit continuelle car “on se transforme tout le temps”, il existe des étapes pour transformer une entreprise.

En effet, la première étape est la prise de conscience. Joël ARMARY, Philippe BUISSON et Frédéric VERRIMST ont matérialisé une équation mathématique pour illustrer cette transformation en entreprise : F(ent) = D²V²(equi(t)pilo(t)). Cette équation représente la transformation. Cette dernière comprend des indicateurs : D est le diagnostic, D² est le diagnostic partagé, V est la vision, V² est la vision partagée, Equi(t) est l’équipe de transformation et Pilo(t) est le pilotage de la transformation.
Pour transformer, il faut donc diagnostiquer, partager une nouvelle vision de groupe : le collaboratif et l’échange sont deux notions clés pour transformer. Le temps est un indicateur qui n’est pas pris en compte dans cette équation. Mais pas de panique : les trois auteurs nous expliquent que cet indicateur serait beaucoup trop variable et dépend de chaque entreprise. Certaines entreprises ont du temps pour se transformer (en général ce sont celles qui vont bien) ; d’autres n’ont pas le temps (ce sont celles qui nécessitent une transformation brutale due à une situation de crise).
Ainsi, lorsque l’entreprise a pris conscience de cette nécessité de transformation et qu’elle commence à y procéder, on assiste à une évolution au sein de l’entreprise. Bien que le mot clé reste et demeure “transformation”, une évolution se dessine et l’entreprise change et se change.
Le leadership et les soft skills

Quant au leadership, où se trouve-t-il ? Au premier abord, on aurait tendance à dire que ce sont les dirigeants qui possèdent le pouvoir et le leadership. Toutefois, ceci n’est pas la réalité : le leadership est à tout niveau, même à la base de la pyramide. Plus on est haut, plus il faut regarder ce qu’il se passe au bas de la pyramide hiérarchique pour mieux comprendre l’entreprise et ses besoins, voire tout simplement les besoins des collaborateurs.
Et les soft skills, où sont-elles parmi ce leadership ? Ne prône-t-on pas trop souvent des diplômés de grandes écoles au détriment des compétences humaines ? Les soft skills, qui sont les savoir-être, ces compétences humaines et de personnalité de plus en plus sollicitées par les entreprises, sont on ne peut plus nécessaires dans le contexte actuel. Les entreprises (qu’elles se transforment ou non) ont besoin de personnes originales, atypiques, qui se démarquent et non de clones ayant le même profil d’études et de technique. Car à l’heure d’aujourd’hui, le besoin en soft skills et en personnes “humaines” n’a jamais été aussi nécessaire et important pour les entreprises qui ont besoin de personnes capables de gérer le changement et d’anticiper ce changement, parfois non gérable pour des profils trop classiques. Et c’est ça le point clé du leadership selon les auteurs de ce joli livre : “être perméable au terrain”.

https://changethework.com/le-papillon-bleu-2/

#extend-consulting.com

NOUVEAUX METIERS ISSUS DE LA DIGITALISATION

Ces 5 métiers appelés à disparaître à cause de la révolution digitale

Nous sommes confrontés à un tournant majeur dans l’évolution de notre société. En effet, la digitalisation permet d’accroitre le partage des informations, de réduire les couts de gestion de fonctionnement, d’optimiser certaines taches en les remplaçant par la robotique,…

Le document joint « le figaro »permet de mieux comprendre l’évolution et la disparition de certains métiers.

Si la révolution numérique permet de créer de nouveaux métiers, elle peut aussi en faire disparaître d’autres. Selon une étude de l’Institut Sapiens, 2,1 millions d’emplois en France sont désormais menacés par la digitalisation de l’économie.

S’appuyant sur la liste des métiers qui, d’après les chiffres de la Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques (DARES), ont connu la plus forte diminution de leurs effectifs depuis 30 ans, l’Institut estime que les emplois les plus menacés sont ceux de manutentionnaire, de secrétaire de bureautique et de direction, d’employé de banque, d’assurance ou de caissier.

Miser sur la formation professionnelle

« Ne pas prévoir les métiers qui vont disparaître, c’est risquer une aggravation du taux de chômage et donc un déséquilibre critique de nos comptes sociaux », soulignent les experts de l’Institut Sapiens.

Pour éviter que la « vague digitale » ne se transforme pas en crise sociale, l’organisme souhaite que l’accent soit mis sur la formation professionnelle, notamment dans les secteurs d’activité issus de la révolution numérique.

Sur ce point, l’APEC (Agence pour l’emploi des cadres a dressé en 2015 une liste de 31 métiers qui peuvent être considérés comme émergents.

Parmi ces nouveaux métiers pointés par l’APEC, on peut citer :

  • Web marketer (415 emplois)
  • Consultant en e-réputation (315 emplois)
  • Géomaticien (464 emplois)
  • Contrôleur de gestion sociale (587 emplois)
  • Analyste KYC (Know your customer) (593 emplois)
  • Ingénieur cloud et virtualisation (773 emplois).

source APEC

Source le figaro 

POURQUOI UTILISER DES EXPERTS EN FORCE DE VENTE EXTERNALISÉE

VIRAGE CONSEIL  largement reconnue dans le milieu de la Force de Vente supplétive est une des entreprises les plus dynamiques dans son domaine d’activité.
Notre croissance soutenue et importante nous amène aujourd’hui à recruter des commerciaux terrain B to C pour la presse régionale en France afin de consolider notre force de vente terrain composée de 150 commerciaux.

En moins de vingt ans, la société dirigée par Olivier Rome, à Lorient, s’est imposée comme l’un des leaders français de la force de vente externalisée.

Mercure, le dieu du commerce, a dû se pencher très tôt sur Olivier Rome ! Gamin déjà, ce fils d’un officier de Marine, commandant de la base des sous-marins de Lorient, vendait des glaces, de l’eau minérale et des parfums sur les plages morbihannaises.

20 millions d’euros de chiffre d’affaire

Quelques années plus tard, élève de BTS force de vente, à Quimperlé, il passe directement des études aux travaux appliqués. Alors que ses camarades rêvent de s’offrir leur première voiture, il emprunte 20 000 F au Crédit agricole et convainc un agriculteur finistérien de lui céder toute sa récolte de haricots verts. À un prix bien supérieur à celui offert par les coopératives ! Le jeune homme va se débrouiller pour la placer auprès de la grande distribution.

La machine à vendre est en marche. Et rien ne semble devoir l’arrêter. Aujourd’hui, ce solide patron, à peine quadragénaire, pèse 10 millions d’euros de chiffre d’affaire. Son groupe, Virage Conseil, fondé en 1993, affiche depuis plusieurs années, y compris celles de crise, une croissance insolente : autour de 30 %.

La recette et le savoir-faire de Virage-Conseil ? Une équipe de plus de 200 commerciaux en CDI et 80 consultants qui peuvent rapidement être mis au service d’une opération commerciale. Ce qu’on appelle, dans le jargon de la profession, une force de vente « supplétive » ou « externalisée ». Une force de frappe souple, capable de répondre à un besoin ponctuel ou spécifique. « Une forme de mutualisation des moyens, ajoute Olivier Rome, elle apporte à l’entreprise de la performance, de l’expertise, et la met également à l’abri d’un plan social en cas de repli de l’activité. »

Un pied à l’international

C’est dans la presse, régionale notamment, que Virage-Conseil a fait sa première percée. Près de 40 titres sur l’ensemble de l’Hexagone lui ont confié la prospection de nouveaux lecteurs. Il y a trois ans, Olivier Rome s’est tourné vers le secteur agroalimentaire, un poids lourd en Bretagne, accrochant quelques belles réussites à son tableau : le groupe Altho et ses chips Brets ou le groupe de produits laitiers et jus de fruits Sill.

Tout en continuant à développer cette première activité de fourniture de force de vente, Virage-Conseil, implanté à Lorient, Nantes et Paris, s’investit désormais dans de nouveaux « métiers ». Il assure, pour ses clients, la formation de commerciaux. Il a aussi mis en place une plate-forme de télé marketing et va développer une activité d’animation de stands dans les grands magasins. « Nous visons 30 000 animations commerciales en trois ans » assure Oliver Rome. Un projet qui pourrait se traduire par l’embauche de 200 commerciaux supplémentaires.

En prenant le contrôle total de Foodex, import et export de matières premières, Virage-Conseil met un pied à l’international. Ce qui n’empêche pas celui que le magazine Entreprendre a baptisé « Le roi de la vente externalisée » de rester très attaché à son Pays de Lorient natal. Il s’apprête à entrer au directoire de Produit en Bretagne comme délégué départemental du Morbihan.

EN SAVOIR PLUSFORCE DE VENTE EXTERNALISÉE ET SUPPLÉTIVE – VIRAGE CONSEIL

 

L’intégration intergénérationnelle en 4 étapes

L’intégration et l’accompagnement de nouveaux collaborateurs nous parrait important dans la réussite d’un recrutement. Vous trouverez ci-dessous les quatre étapes dans l’intégration intergénérationnelle présent et crée par l’APEC.

« Pour qu’un nouveau collaborateur fasse partie intégrante de l’entreprise, le rôle d’un salarié expérimenté, parrain de la nouvelle recrue, est central. » (APEC)

#APEC

#force, #recrutement, #chasseur de têtes

NOTRE APPROCHE ET ENGAGEMENTS

Notre approche et engagements

L’exigence, notre responsabilité est déterminante dans la réussite de nos missions.

je parle bien de mission. En effet, les enjeux sont très importants et notre démarche est le fruit d’expériences, antériorités et compréhension des environnements.

Le changement, Un moteur à maîtriser en analysant les besoins de nos clients.

Deux mouvements actifs cohabitent en nous : notre volonté d’accompagner des entreprises à trouver les candidats idoines et des candidats qui pourront s’épanouir et apporter par leurs compétences les ressources nécessaires à la réussite de leurs mandats.

Il s’agit là de deux processus puissants : les résultats du premier sont d’ailleurs, dans une large mesure, conditionnés par ceux du second.

Nous nous inscrivons, en permanence,dans l’accomplissement de cette mission.

C’est notre ADN, chacun de nos collaborateurs est sensibilisé par cette vision, et c’est le sens même de notre mission.

Vous pouvez nous rejoindre et nous suivre sur LinkedIn  https://www.linkedin.com/in/extend-consulting-recruitment-39587b2b

À très bientôt

Extend Consulting  5, rue de Castiglione 75001 PARIS


 

Nous vous encourageons à nous suivre sur LinkedIn https://www.linkedin.com/company-beta/3294704 et à déposer votre candidature CV + LM sur notre site www.extend-consulting.com.

 

PERSONAL BRANDING – Valorisez votre singularité

Le personal branding, c’est votre « marketing personnel », de la même manière qu’un plan marketing sur un bien ou service. Le personal branding consiste à établir le plan marketing vous correspondant, valorisant votre profil et vos compétences. Il peut s’appliquer pour un candidat qui cherche un emploi, pour un chef d’entreprise ou un manager qui cherche à convaincre ses clients ou ses collaborateurs. C’est un processus qui n’est donc vraiment pas à négliger, car c’est une aide précieuse pour redefinir votre projet personnel et professionnel. Plusieurs éléments vont donc être décisifs dans ce processus de personal branding.


PREMIERE ETAPE – VOTRE DIAGNOSTIC SWOT – Mieux vous connaitre

Le SWOT, c’est le diagnostic marketing de base qui analyse les forces et faiblesses (Strengths & Weaknesses) , les opportunités et les menaces (Opportunities & Threats) de l’entreprise et/ou du produit face au marché. Avant d’entreprendre un quelconque processus, si vous n’êtes pas certains de vous connaître à 100%, commencez donc par établir un SWOT de vous-même. Cela vous permettra d’identifier les candidats potentiels et leurs techniques de « vente d’eux-mêmes », de réaliser en quoi vous êtes différent d’eux, et ça vous permettra surtout de déterminer un vrai plan d’action.


UN OBJECTIF INITIAL : RECHERCHER L’EMPLOI IDÉAL

Votre premier objectif, définir le plan d’action est la stratégie en ciblant le poste idéal, l’environnement  (quel type d’entreprise, sa culture,..) votre savoir être et enfin vos besoins. Cette réflexion devra se traduire sur un document « c’est votre trame ». il va en découler : le curriculum vitae, souvent la lettre de motivation, et la préparation aux entretiens.

Votre CV : S’il y a une étape à ne pas négliger dans votre processus d’embauche, c’est bien la création de votre CV, c’est votre carte de visite. Le cv à pour objectif  de présenter votre parcours et d’aider votre interlocuteur à juxtaposer les compétences attendues et les vôtres.

Nous vous invitons à aller lire notre article « Comment trouver un travail lorsqu’on est étudiant ? » pour plus de détails. Passées les étapes de CV et LM, il vous faudra convaincre en entretiens. Il n’y a pas de secret pour ces phases : préparez-les au maximum (lecture de journaux, informations sur l’entreprise, préparation de son speech, tenue adaptée à l’entreprise), c’est-à-dire mettez en marche votre plan d’action, et soyez naturel(le). Dites-vous que le travail bien fait est celui qui paraît naturel et fluide alors qu’il a en réalité été travaillé pendant des heures voire des jours auparavant. Si vous deviez garder un fil conducteur durant tout votre process, ça serait de tout mettre en oeuvre pour atteindre votre but, de manière adaptée et originale, mais surtout de le faire en restant vous- mêmes.


NE PAS S’ARRÊTER À L’EMBAUCHE

Comme nous l’avons signalé précédemment, il faut que vous restiez vous-mêmes. C’est, somme toute, l’un des actes les plus faciles à entreprendre, mais c’est aussi l’un des plus indispensables. Le fait d’avoir été vous-mêmes durant tout votre process vous facilitera le reste de votre vie professionnelle, car vous n’aurez pas à réfléchir à vos actions futures, elles se feront naturellement et satisferont vos collaborateurs. Passée cette étape du « être soi-même », il n’y a pas secret : il vous faut fournir un travail de qualité, de manière à faire naître une confiance en vous auprès de vos collaborateurs. Ici, pas de règle de type « ne travaillez pas à 100% dès le départ sinon on vous en demandera 150 » : soyez efficaces, et fournissez un travail de qualité. De plus, si jamais des éléments vous perturbent, parlez-en. Un travail réalisé en collaboration transparente avec vos partenaires sera forcément bon et approuvé.


 

TRAVAILLER AVEC LES AUTRES…dans un état d’esprit de coopération 

Vous allez avoir besoin des autres pour certaines situations et certains buts. C’est ce qu’a théorisé l’américain Abraham Maslow en 1943 avec sa pyramide des besoins (pyramide qui classe les besoins des individus de façon hiérarchique). L’avant-dernier étage de la pyramide concerne le besoin d’estime, à travers la reconnaissance et l’appréciation des autres. Cette appréciation vous permettra, comme une entreprise fidélise ses clients, de fidéliser vos collaborateurs. A travers votre implication et vos actions réfléchies, vous vous ferez apprécié(e) et cela n’en sera que d’avantage bénéfique pour vous. Egalement, le besoin d’estime dont parle Maslow se traduit par la confiance et le respect de soi, ce qui nous amène à la partie suivante :


…MAIS AUSSI POUR VOUS

Même si certaines personnes vous parleront d’égoïsme ou d’individualisme, il est impératif de travailler pour soi, c’est avec cette démarche que vous vous développerez. C’est d’ailleurs le dernier critère de cette fameuse pyramide : le besoin d’accomplissement de soi. C’est grâce à cet accomplissement de soi que vous gagnerez en confiance en vous et que vous ferez rayonner cette confiance auprès des autres.


QUEL PIEGE À EVITER ?

Attention, il y a différents pièges à éviter. Lorsque l’on pense à « vendre ses compétences et son profil », certaines personnes pourraient mal l’interpréter et agir de manière contre-productive. Il ne s’agit pas ici d’aller crier vos compétences sur tous les toits, ou d’entreprendre des actions trop originales parfois maladroites, qui vous feraient plus de mauvaise publicité qu’autre chose. Gardez bien à l’esprit qu’une bonne candidature, une communication travaillée mais qui parait naturelle, de bons résultats ou un bon savoir-être avec vos collaborateurs, feront office de parfaite publicité. L’individu qui travaille discrètement mais qui fait un travail de haute qualité, se verra inévitablement récompensé. Cette récompense est d’ailleurs la plupart du temps en adéquation avec les souhaits de l’individu.


AGISSEZ !!! ACTION 

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire : appliquez ces conseils à votre profil si ce n’est pas déjà fait, et constatez le changement. Si ce n’est pas déjà fait non plus, nous vous conseillons également d’aller jeter un oeil à notre article « Comment trouver un travail lorsqu’on est étudiant ? » pour avoir des idées supplémentaires.


Nous vous encourageons à nous suivre sur LinkedIn https://www.linkedin.com/company-beta/3294704 et à déposer votre candidature CV + LM sur notre site www.extend-consulting.com.

 

cabinet de recrutement

Trouver son premier emploi lorsqu’on est étudiant(e) ou jeune diplômé(e)

Effectivement, si pour certains il peut sembler assez simple de trouver un stage pendant la période d’études, il en est autrement quand il s’agit de trouver un emploi lors de l’entrée dans la vie active.
Nous vous proposons d’identifier les étapes importantes.

QUELS SONT LES OUTILS EFFICACES MIS À VOTRE DISPOSITION
Avec les réseaux sociaux, les plates-formes d’emploi en ligne (pole emploi, indeed, ) se développent et se multiplient depuis quelques années. Elles permettent d’établir un lien beaucoup plus rapidement entre les entreprises et les chercheurs d’emplois, notamment par le biais des recruteurs internes ou des chasseurs de têtes indépendants. 
Ces plates-formes vous permettent aussi de mieux selectionner les annonces en vous rapprochant de vos choix professionnels.
L’inscription ne vous coûte rien, mais elle vous permet d’être plus visible, et d’exposer vos qualités face à d’éventuels recruteurs ou chasseurs de têtes. Aujourd’hui, il est donc indispensable de se servir de ces outils, vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté. 

NETWORKER, NETWORKER, NETWORKER
Networker, en français « réseauter », c’est entretenir et/ou développer son réseau. Via les réseaux sociaux comme LinkedIn ou même Facebook (malgré le caractère plus récréatif de ce dernier), il est devenu très facile de sauvegarder vos amis, collègues et connaissances, et de garder un contact régulier avec ces derniers. C’est la base de toute construction de réseau, de votre réseau.  
Si vous n’êtes pas du genre à fréquenter les afterworks ou autres événements propices au networking, il vous est impératif d’au moins vous connecter avec vos connaissances.
Théorie de 6 degrés de séparation : Quelques relations peuvent suffire à savoir que Monsieur X connait Madame Y qui travaille dans l’entreprise de vos rêves, et qui pourrait probablement vous aider à l’intégrer. On retrouve d’ailleurs l’illustration de ce propos à travers la « théorie des Six degrés de séparation » du hongrois Fringyes Karinthy en 1929 : n’importe quelle personne sur terre peut être reliée à une autre par une chaine de relation comprenant au plus 6 maillons. 

VOTRE CV, VOTRE CARTE DE VISITE POUR OBTENIR VOTRE RENDEZ-VOUS
Le fameux Curriculum Vitae, cette pièce indispensable que de nombreux étudiants négligent trop souvent. C’est le document que les recruteurs regarderont en premier, c’est pour cela qu’il faut absolument le travailler à 100%, en ne négligeant pas le visuel. Même si ce qui importe réellement est le contenu, il peut parfois sembler difficile de se démarquer des autres candidats lorsque l’on sort tout juste des études, avec souvent le même bagage que la plupart de jeunes diplômés. 
C’est précisément pour cela que le visuel du CV est fondamental : il va permettre de transmettre une part de votre personnalité, de votre créativité, et surtout de vous démarquer de vos concurrents. A travers un format de CV adapté à l’entreprise, à son domaine, avec une couleur particulière ou une présentation originale, vous ferez naître une attention plus particulière à votre candidature. Aussi, il est essentiel de rester vous-même et de ne surtout pas édulcorer en ajoutant des pretentions que vous ne possédez pas : cela ne pourra que vous porter préjudice pendant votre période d’essai, lorsque l’employeur réalisera qui vous êtes vraiment. 
Aussi, nous vous encourageons à utiliser un email professionnel de typeprenom.non@XXXX.com plutôt que supermaxou51@XXX.com.

DÉFINISSEZ VOTRE MÉTIER EN FONCTION DE VOS INTÉRÊTS
Même si vous avez sûrement entendu ce genre ce phrases pré-fabriquées des dizaines de fois, il semble important de le rappeler : choisissez le métier en relation directe avec votre personnalité.
La passion a du sens ! Il n’y a pas de meilleur moyen de convaincre les recruteurs, que d’être naturellement passionné par votre métier. En postulant à une offre par dépit, vous ne ferez pas le même effort de persuasion lors des entretiens que si vous postuliez par choix. S’il est possible que votre attention particulière pour l’offre en question ne se remarque pas à travers votre CV et votre LM, le recruteur le remarquera inévitablement lors des phases d’entretiens. Cela se ressentira par vos connaissances, logiquement plus développées concernant ce secteur, et le recruteur n’en sera que davantage convaincu. De cette manière on retrouve la fin de la partie précédente : en faisant ce qui vous plait et ce qui vous correspond, vous serez beaucoup plus satisfait et naturellement efficace.

ÊTRE PRO-ACTIF
Si vous aviez déjà appliqué les conseils précédents ou si vous venez de le faire, il en reste un dernier : soyez pro-actifA priori ce conseil semble évident, mais posez-vous vraiment la question : êtes-vous pro-actif ? 
En guise d’exemple, vous connaissez ce sentiment d’accomplissement après une longue course à pieds, ou cette satisfaction après avoir terminé ce long livre qu’on vous a conseillé ? Après ce type d’activité, vous avez la sensation d’avoir pleinement utilisé votre temps. C’est exactement ce genre de sensations que vous devez rechercher pour vous sentir en confiance. Evidemment, ce n’est pas le fait de faire du sport trois fois par jour ou de lire des milliers de livres qui va vous permettre de trouver un emploi, il faut donc savoir associer vos activités à votre but final : démarchez, postulez, networkez… Et si vous n’êtes pas dans cette phase de recherche « active » : lisez, informez-vous sur le secteur qui vous passionne, voyagez, apprenez, enrichissez-vous pour devenir quelqu’un d’encore plus intéressant que vous ne l’êtes. C’est ce cocktail de pro-activité qui fera de vous l’individu UNIQUE pour convaincre vos futurs employeurs. 

Nous vous encourageons à nous suivre sur LinkedIn https://www.linkedin.com/company-beta/3294704 et à déposer votre candidature CV + LM sur notre site www.extend-consulting.com.

Comment rester attractif lorsqu’on n’est plus « en poste »

Je ne peux m’empêcher de rire face à une connaissance qui me fait un récit théâtralisé d’une discussion avec un chasseur de tête : « Je suis désolé, Monsieur, mais mon client veut quelqu’un en poste. » Ce à quoi il répond, après avoir laissé plané un petit silence : « Je comprends parfaitement. Vous pouvez toutefois expliquer à votre client que le Laurent d’aujourd’hui est bien plus intéressant que le Laurent qui sortait de poste il y a quelques mois. Je connais mieux les besoins du marché, je suis plus en phase avec ceux-ci, j’ai renforcé mon réseau, amélioré ma communication et je suis en pleine forme. Tout cela fait de moi un candidat bien plus intéressant que je ne l’étais lorsque j’étais en poste. »  Résultat, il décrochait un rendez-vous avec l’entreprise la semaine suivante.

en lire davantage parMarianne Robert de Massy


 

Nous vous encourageons à nous suivre sur LinkedIn https://www.linkedin.com/company-beta/3294704 et à déposer votre candidature CV + LM sur notre site www.extend-consulting.com.